Guadeloupe

Présentation

La Guadeloupe (ce qui signifierait fleve de loupe : de la Virgen de Guadalupe, en Espagne) est un petit archipel des Antilles, dans la mer des Caraïbes. Elle est distante de 100 km de la Martinique, de 3 500 km de New York, de 4 500 de l’Afrique et de 7 200 km de la métropole. Sa superficie ets de 1 780km², soit 17 fois Paris.
Autrefois appelée KARUKERA qui signifie l’île aux belles eaux.

La Guadeloupe est en même temps une région administrative et un département français d’outre-mer (DOM) dont la préfecture est Basse-Terre. Elle constitue avec la Martinique, située à environ 150 km plus au sud, et la Guyane située au nord de l’Amérique du Sud, les départements français d’Amérique (DFA).
Aujourd’hui, la Guadeloupe fait partie de l’Union européenne au sein de laquelle elle constitue une région ultra-périphérique, ce qui lui permet de bénéficier de « mesures spécifiques », consistant à faire des adaptations du droit communautaire en tenant compte des caractéristiques et contraintes particulières de la région.

Département de la Guadeloupe  
Préfecture Basse Terre
Sous préfectures Pointe-à-Pitre, Saint-Martin, Saint-Barthélemy
Population totale
densité
422 496 hab. (1999)
248 hab./km²
Superficie 1 703 km²
Arrondissements 3
Cantons 43
Communes 34
Fuseau horaire TU –4
Domaine internet .gp
Indicatif téléphonique 590

 

Population régionale

438 500
Taux de croissance : 1.06%
Accroissement naturel : 1.14%
Solde migratoire : -0.08%
Population 0-19 ans : 32.5%
Population 60 ans et + : 14.1%
Population étrangère : 5%
Population urbaine : 98.5%
Fécondité : 2.2
Mortalité infantile : 6.8%
Espérance de vie à la naissance : 77.2 ans

Géographie

Située entre l’Équateur et le Tropique du Cancer, baignée à l’ouest par la mer des Caraïbes et à l’est par l’océan Atlantique, la Guadeloupe fait partie d’un archipel qui compte deux îles principales, Basse-Terre et Grande-Terre, séparées par un étroit chenal, la rivière Salée, et plusieurs autres îles : les Saintes, Marie-Galante, la Désirade, les îles de la Petite-Terre.
L’île de Saint-Barthélemy, ainsi que la partie nord de l’île de Saint-Martin, qui dépendent administrativement de la Guadeloupe, ne font pas partie de l’archipel, et sont situées plus au nord dans les Antilles.

Climat

La température moyenne en Guadeloupe est de 25 °C. La chaleur n’y est jamais excessive, puisque des brises régulières, les alizés, venant de l’est et du nord-est, rafraîchissent les journées.
On distingue néanmoins deux saisons :

  • la saison sèche ou «carême», qui s’étend de novembre à avril. C’est la saison la plus agréable car la chaleur y est moins étouffante, les pluies plus rares et l’humidité réduite. Les températures moyennes vont de 24 °C le jour et de 19 °C la nuit.
  • la saison des pluies, aussi connue sous le nom d’«hivernage», va de mai à octobre. Cette saison reste néanmoins agréable puisque les averses, bien qu’abondantes, sont souvent brèves. Durant cette saison, les températures moyennes sont de 27 °C le jour et de 22 °C la nuit. Les averses les plus fréquentes s’étalent entre août et septembre, période pendant laquelle la plupart des ouragans surviennent.

Le nombre d’heures d’ensoleillement demeure à peu près le même tout au long de l’année.

Le soleil se lève vers 5 h du matin l’été et 6 h l’hiver pour se coucher vers 17h30 et 18h30.

Tourisme – Gastronomie

Le tourisme représente une part importante de l’économie du pays. Il est certain que l’île offre de multiples possibilités.
Les plages de sable blanc, une mer chaude aux couleurs turquoises, les cocotiers sont une invitation à la farniente et aux sports aquatiques.
Pour les amateurs d’activités sportives et de nature, moult possibilités.
Le parc national dans le massif de Basse Terre offre près de 300 km de sentiers balisés au cœur d’une des plus belles forêts des Petites Antilles. Sur Grande Terre on peut découvrir la mangrove ou se balader le long des falaises du littoral atlantique.
A voir : la cascade aux écrivisses, les chutes du Carbet, le tour du Grand Etang, la Soufrière, les chutes du Galion, le Saut d’Acomat, la Pointe de la Grande Vigie… Bien que décimé, la faune reste intéressante, colibris, sucriers au ventre jaune, raton laveur (ti-racoon), iguanes….sont au rendez-vous. La faune sous marine est également incontournable, les Antilles possédant avec la mer Rouge et les lagons du Pacifique les fonds sous marins les plus spectaculaires du monde. Un site protégé autour des îles Pigeons sur Basse Terre permet à tous, non initiés compris, un fabuleux voyage dans le monde sous-marin.

La cuisine des îles est diversifiée, mariant les richesses de la mer à l’imagination créatrices des Guadeloupéens.
Petit lexique de la cuisine antillaise :
Accras : petits beignets contenant de la morue ou des légumes.
Balaou : petit poisson de forme allongée consommé frit.
Bebele : plat à base de tripes, dombrés et bananes vertes
Blaff : court bouillon épicé pour le poisson
Cabri : Petit chevreau cuisiné en colombo ou boucané
Colombo : Sauce d’origine indienne à base de cumin, poivre, coriandre, piment, gingembre
Dombré : Petite boulette de farine servie en accompagnement
Feroce : Plat à base d’avocat, piment, manioc et morue
Lambi : Gros coquillage
Migan : Purée grossière de banane et de fruits à pain
Ouassous : Grosses écrevisses
Souskaï : Plat de fruits verts râpés et macérés dans du citron vert, sel et piment
Ti-punch : Boisson à base de rhum, sucre ou sirop de canne et citron vert

Environnement – Energie

La Guadeloupe dispose d’un environnement naturel riche et diversifié. La végétation compte de multiples espèces comme l’acacia, le gommier blanc, le gommier rouge, l’acajou le palissandre, le palétuvier….La brousse sèche prédomine à Grande-Terre alors que
Basse-Terre se caractérise par ses arbres tropicaux à bois durs (gommiers et châtaigniers) et de forêts de fougères. Mais, de manière générale, sur les côtes basses du littoral, végétation de plage ou paysage de mangrove rivalisent.
L’île possède un parc national situé à St Claude (www.guadeloupe-parcnational.com).

« La Guadeloupe est largement dépendante de l’extérieur pour son approvisionnement en énergie. La SARA (Société anonyme de Raffinerie des Antilles ) importe en Guadeloupe 700 000 tonnes de pétrole par an dont un tiers est destiné à la production d’électricité. Parallèlement la consommation d’énergie de la Guadeloupe ne cesse de croître : le nombre de consommateurs progresse et l’augmentation du niveau de vie crée de nouveaux besoins.
Les technologies de production en milieu insulaire sont plus onéreuses et pourtant le prix du KWH en Guadeloupe est identique à celui appliqué sur le territoire national, soit 70 c / KWH. Le Conseil régional et l’ADEME (Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’énergie ont mis en place un programme régional pour la maîtrise de l’Energie (PRME) qui tend à valoriser le riche potentiel d’énergies renouvelables de l’île : soleil, vent, géothermie, biomasse….

Transports

Le transport routier

Routes nationales : 346km
Routes départementales : 619km
Routes communales : 1 595km
Le réseau routier est de bonne qualité, bien que le trafic soit souvent saturée.

Immatriculations de véhicules neufs

  2000 2001 2002
Voitures particulières 13 691 11 943 12 278
dont % de marques étrangères 51 49 50
dont % de diesel 25 31 38
Motocycles 809 726 687
dont % de marques étrangères 88 87 87
Camionnettes, camions, véhicules spéciaux 2 784 2 789 2 498
dont % de marques étrangères 58 60 58
Tracteurs routiers 21 39 24
Cars et autobus 26 43 48
Remorques lourdes et semi remorques 19 21 14

Source : Source : Ministère de l’Équipement

Après un recul de 13 % en 2001, le marché de l’automobile neuve redémarre en 2002 (+ 3 %). Près de 13 000 voitures particulières ont été vendues. Les automobiles à moteur diesel sont de plus en plus prisées, elles représentent 38 % des voitures vendues en 2002 contre 25 % en 2000. Les ventes de camions et camionnettes, soit l’essentiel des véhicules utilitaires, chutent par contre de 10 %. Les motocycles sont également en baisse (– 5 %). Les constructeurs étrangers détiennent la moitié du marché automobile guadeloupéen. Ils sont largement majoritaires au niveau des utilitaires et couvrent presque la totalité du marché des motocycles.
Source : insee

Le transport aérien

Trafic de passagers des principaux aéroports régionaux

Guadeloupe – Aéroports Lignes intérieures 2002 Lignes intérieures 2003 Lignes internationales 2002 Lignes internationales 2003
Les Saintes/Terres de Hau 5 003 4 683
Marie Galante/Grand Bourg 10 030 16 071
Pointe à Pitre/Le Raizet 1 532 336 1 504 125 187 106 152 538
Saint Barthelemy 50 842 45 156 106 593 119 401
Saint Martin Grand Case 112 097 163 463

Source : Sources : Ministère de l’équipement, des transports et du logement – Direction générale de l’aviation civile

 

Politique

Statut : département française d’outremer (DOM), région monodépartemental
Représentation au parlement français : 4 députés, 2 sénateurs

Composition du conseil régional (au 01.04.2004) 

Total sièges : La Guadeloupe pour tous (gauche) : 28, AGIR (droite) : 13
Président : Victorin Lurel (PS), qui a succédé à Lucette Michaux-Chevry à la suite des élections de mars 2004.

Composition du conseil général (au 04.2004)

DVG : 18, PPDG : 6, FGPS : 4 , PSG : 3, PCG : 3, SE : 1, Ind. : 1, UMP : 3, DVD : 2, UDF : 1, DIV : 1
Président : Jacques Gillot (DVG), réélu à l’issu des élections de mars 2004

Principaux partis politiques

FGPS (Fédération guadeloupéenne du Parti socialiste), GUSR (Guadeloupe unie, socialisme et réalités), UPLG (Union populaire pour la libération de la Guadeloupe, indépendantiste), PCG (Parti communiste guadeloupéen), PPDG (Parti progressiste démocratique guadeloupéen, ex-communistes, PSG (Parti socialiste guadeloupéen), RPGFC (Rassemblement pour une Guadeloupe française et caribéenne), Objectif Guadeloupe, UMP.

Installation militaires ou stratégiques

régiment mixte Antilles-GuyanneEconomie

Population active : 191 400

  • Agriculture : 2.8%
  • Industrie : 12.8%
  • Services : 84.4%

Taux de chômage déc. 2003 : 24.3% (France : 9.7%)

  • Taux féminin : 28.2%
  • Taux des moins de 25 ans : 48.6%
  • Taux des longue durée : 12.2%

Structure du PIB

  • Agriculture : 4.1%
  • Industrie : 15.2%
  • Services : 80.7%

PIB territorial (2003) : 5 593 millions d’euros
Taux de croissance : 3.4%
Par habitant : 13.07%

Agriculture

L’agriculture est un secteur clé de l’économie guadeloupéenne. Un tiers de la surface totale de l’île est consacrée à l’agriculture. Elle repose essentiellement sur la culture de la banane et de la canne à sucre, produits exclusivement commercialisés en France et dans l’Union Européenne. Ce secteur largement concurrencé par les pays d’Amérique latine qui bénéficient d’un coût de main d’œuvre 4 à 5 fois plus faible, ne subsiste que grâce aux aides et au protectionnisme de la métropole.

La Guadeloupe produit également de l’ananas, du café, du cacao et de la vanille, mais en petites quantités, du rhum.

La pêche reste une activité artisanale notamment à cause du milieu marin trop pauvre.

 

Industrie

Le secteur industriel et artisanal regroupe 9,5 % des entreprises du département. Il repose essentiellement sur l’agroalimentaire qui représente 37,3 % du total des emplois.
L’île héberge deux grands pôles industriels :

  • La zone industrielle de Jarry, située près de Pointe-à-Pitre, qui s’étend sur un périmètre total de 300 hectares et regroupe environ 900 établissements et 10 000 salariés
  • La zone industrielle de Baillif à Basse-Terre, deuxième pôle industriel de l’île.

 

Services

Le secteur tertiaire réunit près des 3/4 des emplois.
Le tourisme apparaît comme l’un des secteurs essentiels de l’économie du département. Il est essentiellement d’origine métropolitaine (82 %).
L’artisanat avec 16 % de la population active dans les domaines du bois, de la production de textiles et de vêtements et du BTP, tient également une place importante.

Presse régionale

Presentation

Guadeloupe (what would mean fleve de loupe: of Virgen de Guadalupe, in Spain) is a small archipelago of the Antilles, in the Caribbean Sea. It is distant of 100 km of Martinique, of 3 500 km of New York, 4 500 km of Africa and 7 200 km of the metropolitan France. Its surface is of 1 780km², the equivalent of 17 times Paris.
Formerly called KARUKERA which means the island with beautiful water.

Guadeloupe is at the same time an administrative region and a French overseas department (DOM) which prefecture is Basse-Terre. It constitutes with Martinique, located at approximately 150 km in the south, and Guyana located in the north of South America, the French departments of America (DFA).
Today, Guadeloupe forms part of the European Union within which it constitutes an ultra-peripheral region, which enables it to profit from « specific measurements », consisting in making adaptations of the Community legislation by holding account of the characteristics and particular constraints of the area.

Guadeloupe  
Prefecture Basse Terre
Sub prefectures Pointe-à-Pitre, Saint-Martin, Saint-Barthélemy
Total population
density
422 496 hab. (1999)
248 hab./km²
Surface 1 703 km²
Districts 3
Cantons 43
Communes 34
Time zone TU –4
Internet field .gp
Telephone code 590

 

Regional population

438 500
Growth rate : 1.6%
Natural increase : 1.14%
Migratory balance : -0.08%
Population 0-19 years : 32.5%
Population 60 years and + : 14.1%
Foreign population : 5%
Urban population : 98.5%
Fecondity : 2.2
Infant mortality: 6.8%
Life expectancy at birth : 77.2 years

Geography

Located between the Ecuador and the Tropic of Cancer, bathed in the west by the Caribbean Sea and in the east by the Atlantic Ocean, Guadeloupe forms part of an archipelago which counts two principal islands, Basse Terre and Grande Terre, separated by a narrow channel, the river Salée, and several other islands: les Saintes, Marie-Gallant, la Désirade, the islands of Petite-Terre.
The island of Saint-Barthélemy, as well as the northern part of the island of Saint Martin, which administratively depend on Guadeloupe, do not form part of the archipelago, and are located farther in the north of the Antilles.

Climate

The average temperature in Guadeloupe is of 25 °C. Heat is never excessive there, since regular breezes, the trade winds, coming from the East and the North-East, refresh the days.
We nevertheless distinguish two seasons :

  • the dry season or « carême », which goes from November to April. It is the most pleasant season because heat there is less choking, rains rarer and moisture reduced. The average temperatures go from 24 °C in the day and 19 °C in the night.
  • the rain season, so known under the name of « hivernage », goes from May to October. This season remains nevertheless pleasant since downpours, although abundant, are often short. During this season, the average temperatures are of 27 °C in the day and 22 °C in the night. The most frequent downpours spread out between August and September, period during which most of the hurricanes occur.

The number of sunning hours remains the same throughout the year.

The sun rises about 5 in the morning in summer and 6 in winter to lie down at about 5.30 – 6.30 pm.

 

Tourism – Gastronomy

Tourism represents a significant part of the economy of the country. It is certain that the island offers multiple possibilities. White sand beaches, warm sea with turquoises colors, coconut trees are an invitation to idleness and watery sports. For the amateurs of sports activities and nature, there are many possibilities.
The national park in the solid mass of Basse Terre offers nearly 300 km of marked out paths in the heart of one of the most beautiful forests of Petites Antilles. On Grande Terre one can discover the mangrove or walk along the cliffs of the Atlantic littoral.
To see: the cascade aux écrevisses, the falls of Carbet, the turn of Grand Etang, the volcano of the Soufrière, the falls of the Galion, the Jump of Acomat, the Point of the Grande Vigie… Although decimated, fauna remains interesting, hummingbirds, yellow belly sugar bowls, raccoon (Ti-racoon), iguanas… are waiting for you.
The under marine fauna is also to be seen, Antilles having with the Red Sea and the lagoons of the Pacific the most spectacular under funds of the world. A protected site around the Pigeons islands on Basse Terre allows to all, even to non initiated people, a fabulous voyage in the underwater world.

The cookery of the islands is diversified, marrying the creative richnesses of the sea to the imagination of the inhabitants of Guadeloupe.
Small lexicon of the West-Indian cookery:
Accras: small fritters with cod or vegetables.
Balaou: small and lengthened fried fish.
Bebele: dish with tripe, dombrés and green bananas
Blaff: spiced short bubble for fish
Cabri: small kid cooked in colombo or boucané
Colombo: indian sauce with cumin, pepper, coriander, hot pepper, ginger
Dombré: small flour pellet
Feroce: dish with avocado, pepper, manioc and cod
Lambi: large shell
Migan: coarse mashed potatoes of banana and breadfruits
Ouassous: large crayfish
Souskaï: dish with green fruits grated and macerated in green lemon, salt and pepper
Ti-punch: drink containing rum, sugar or syrup of cane and green lemon

Environment – Energy

Guadeloupe has a rich and diversified natural environment. The vegetation counts multiple species like the acacia, the white gummier, the red gummier, the mahogany tree, the purple wood, the mangrove… Dry bush prevails in Grande-Terre whereas Basse-Terre is characterized by its hard wood tropical trees (gummiers and chestnuts) and its ferns forests. But, in general, on the low coasts of the littoral, vegetation of beach or landscape of mangrove compete.
The island has a national park located at St Claude (www.guadeloupe-parcnational.com).

Guadeloupe is largely dependent on the outside for its provisioning of energy. SARA (Limited company of refinery of the Antilles) imports in Guadeloupe 700 000 tons of oil per annum of which a third is intended for the production of electricity. In parallel the consumption of energy of Guadeloupe does not cease growing: the number of consumers progresses and the increase in the standard of living creates new needs.
Technologies of production in insular environment are more expensive and yet the price of kWh in Guadeloupe is identical to that applied in the national territory, that is to say 70 C/kWh. The regional Council and ADEME (Agency of the environment and the Control of energy) set up a regional program for the control of Energy (PRME) which tends to develop the important potential of renewable energy of the island: sun, wind, geothermy, biomass….

Transports

Road transport

National roads: 346km
Secondary roads: 619km
Communal roads: 1 595km
The road network is of good quality, although traffic is often saturated.

Registrations of new vehicles

  2000 2001 2002
Private car 13 691 11 943 12 278
of which % of foreign marks 51 49 50
of which % of diesel 25 31 38
Motor bicycles 809 726 687
of which % of foreign marks 88 87 87
Special vans, trucks, vehicles 2 784 2 789 2 498
of which % of foreign marks 58 60 58
Road tractors 21 39 24
Bus 26 43 48
Heavy trailers and semi trailers 19 21 14

Source : Ministry for the Equipment

After a retreat of 13 % in 2001, the market of new car starts again in 2002 (+ 3 %). Nearly 13 000 private cars were sold. Cars with diesel engine are more and more appraisals, they represent 38 % of the cars sold in 2002 against 25 % in 2000. The sales of trucks and vans, the main part of the commercial vehicles, fall on the other hand at 10 %. Motor bicycles are also dropping (- 5 %). Foreign manufacturers hold half of the automobile market of Guadeloupe. They are largely in the majority on the level of utilities cars and cover almost the totality of the market of motor bicycles.
Source: INSEE

Air transport

Traffic of passengers of the principal regional airports

Guadeloupe – Aeroports Interior lines 2002 Interior lines 2003 International lines 2002 International lines 2003
Les Saintes/Terres de Hau 5 003 4 683
Marie Galante/Grand Bourg 10 030 16 071
Pointe à Pitre/Le Raizet 1 532 336 1 504 125 187 106 152 538
Saint Barthelemy 50 842 45 156 106 593 119 401
Saint Martin Grand Case 112 097 163 463

Source : Ministry for the equipment, transport and housing – Directorate-General of the civil aviation

 

Politics

Statute: French overseas department (DOM), monodépartemental region
Representation at the French Parliament: 4 deputies, 2 senators

Composition of the regional council (01.04.2004)

Total seats: Guadeloupe for all (left): 28, AGIR (right): 13
President: Victorin Lurel (PS), who succeeded Lucette Michaux-Chevry at the elections of March 2004.

Principal political parties

FGPS (Guadeloupe Federation of the socialist Party), GUSR (linked Guadeloupe, socialism and realities), UPLG (popular Union for the liberation of Guadeloupe, freedom fighter), PCG (Communist Party of Guadeloupe), PPDG (democratic progressist party of Guadeloupe, ex-Communists), PSG (left socialist of Guadeloupe), RPGFC (gathering for a French and caribean Guadeloupe), Objective Guadeloupe, UMP.

Military or strategic installation

mixed regiment Antilles-GuyanneEconomy

Active population : 191 400

  • Agriculture : 2.8%
  • Industry : 12.8%
  • Services : 84.4%

Unemployment rate dec. 2003 : 24.3% (France : 9.7%)

  • Feminine rate : 28.2%
  • Rate of the less than 25 years : 48.6%
  • Rate of the long duration: 12.2%

Structure of the GDP

  • Agriculture : 4.1%
  • Industry : 15.2%
  • Services : 80.7%

Regional GDP (2003) : 5 593 billion euros
Growth rate : 3.4%
Per inhabitant : 13.07%

Agriculture

Agriculture is a key sector of the economy of Guadeloupe. A third of the total surface of the island is devoted to agriculture. It primarily rests on the culture of banana and sugar cane, products exclusively marketed in France and in the European Union. This sector is largely competed by the countries of Latin America which profit from a labour 4 to 5 times cheaper, remains only thanks to the assistances and the protectionism of the metropolis.

Guadeloupe also produces pineapple, coffee, cocoa and vanilla, but in small quantities, rum.

Fishing remains an handcraft activity in particular because of a poor marine environment.

Industry

The industrial and handcraft sector gathers 9,5 % of the companies of the department. It primarily rests on the agroalimentary sector which represents 37,3 % of the total of employment.
The island lodges two large industrial poles:

  • the industrial park of Jarry, located close to Pointe à Pitre, which extends on a total perimeter from 300 hectares and gathers approximately 900 establishments and 10 000 workers
  • the industrial park of Baillif in Basse Terre, second industrial pole of the island

 

Services

The tertiary sector almost joins 3/4 of the employments.
Tourism is one of the essential sectors of the economy of the department. It is primarily of metropolitan origin (82 %). The craft industry with 16 % of the working population in the fields of wood, of the production of textiles and of clothing and BTP, also holds an important place.

Adresses utiles

ADEME Agence de l’environnement
et de la maîtrise de l’énergie – Délégation régionale

rue Ferdinand Forest Imm. Café
Center ZI de Jarry
97122 Baie Mahault
Tél: 0 590 26 78 05
Fax: 0 590 26 87 15
ademe.guadeloupe@ademe.fr

Chambre régionale des comptes de Guadeloupe,
Guyane, Martinique

Saint-John-Perse, BP 451
97164 Pointe à Pitre Cedex
Tél: 0 590 21 26 90
Fax: 0 590 82 16 34

Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement
16, rue Peynier
97100 Basse-Terre
Tél: 0 590 41 05 25
Fax: 0 590 41 05 34

Conseil économique et social régional
16, rue Peynier
97100 Basse-Terre
Tél: 0 590 41 05 15
Fax: 0 590 41 05 23
cr-cesr-guadeloupe@wanadoo.fr

Conseil régional
Av. Paul-Lacavé, Petit-Paris
97100 Basse-Terre
Tél: 0 590 80 40 40
Fax: 0 590 81 34 19
http://www.cr-guadeloupe.fr

Délégation interrégionale au recrutement
et la formation Antilles-Guyane

Morne Vergain
97139 Les Abymes
Tél: 0 590 90 11 50
Fax: 0 590 83 81 76

Délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT)
20, rue de la Chapelle, Jarry
97122 Baie-Mahault
Tél: 0 590 38 03 56
Fax: 0 590 38 03 50
drrt-guadeloupe@wanadoo.fr

Délégation régionale au tourisme, au commerce
et à l’artisanat

5, rue Victor-Hugues
97100 Basse-Terre
Tél: 0 590 81 10 44
Fax: 0 590 81 94 82
drtourisme.guadeloupe@wanadoo.fr

Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)
22 rue Perrinon
97100 Basse-Terre Cedex
Tél: 0 590 41 14 80
Fax: 0 590 41 14 60

Direction régionale des affaires maritimes
20, rue Becquerel BP 2466
97085 Jarry Cedex
Tél: 0 590 41 95 50
Fax: 0 590 41 95 31

Direction régionale des douanes de la Guadeloupe
chemin du Stade Félix-Eboué
97109 Basse-Terre Cedex
Tél: 0 590 99 45 30
Fax: 0 590 81 33 92

Direction régionale de l’environnement (DIREN)
Cité Guillard Chemin des Bougainvilliers
97100 Basse-Terre
Tél: 0 590 99 35 60
Fax: 0 590 99 35 65
diren@guadeloupe.ecologie.gouv.fr http://www.guadeloupe.ecologie.gouv.fr/

Direction du travail, de l’emploi
et de la formation professionnelle

Bisdary Gourbeyre BP 647
97109 Basse Terre Cedex
Tél: 0 590 80 50 50
Fax: 0 590 80 50 00

INSEE – Direction interrégionale des Antilles-Guyane
41, rue Bébian BP 300
97158 Pointe-à-Pitre Cedex
Tél: 0 590 21 47 00
Fax: 0 590 21 47 39
di971-dir@insee.fr
http://www.insee.fr
Informations Tél: 0590 21 47 00

Préfecture de Région
Palais d’Orléans, rue Lardenoy
97109 Basse-Terre Cedex
Tél: 0 590 99 39 00
Fax: 0 590 81 58 32
http://www.guadeloupe.pref.gouv.fr

Service régional de l’INSEE
Cité Guillard Rue de Bougainvilliers
97102 Basse-Terre Cedex
Tél: 0 590 99 36 30
Fax: 0 590 99 36 37
Indices courants tel 0 892 680 760

Tribunal administratif de Basse-Terre
Quartier d’Orléans, Route du Stade Félix-Eboué
97109 Basse-Terre Cedex
Tél: 0 590 81 45 38
Fax: 0 590 81 96 70

 

liens utiles

Académie de la Guadeloupe – Rectorat
http://www.ac-guadeloupe.fr

Délégation régionale de la fonction publique territoriale – Guadeloupe
http://www.guadeloupe.cnfpt.fr

Direction régionale de l’environnement – DIREN – Guadeloupe
http://www.guadeloupe.ecologie.gouv.fr

Institut universitaire de formation des maîtres – IUFM – Guadeloupe
http://www.iufm.univ-ag.fr/guadeloupe

Port autonome de la Guadeloupe
http://www.port-guadeloupe.com

Préfecture de région – Guadeloupe
http://www.guadeloupe.pref.gouv.fr